Retour au site ChibiSayana

 

Titre : My Only Love
Auteur : Sayana
Base : Les Vacances de l'Amour
Genre : One-shot très très court, TWT.
Situation : Cette histoire se rattache à la saison 4 de LVDLA. On en connaît la date, mais elle ne correspond pas à un déroulement chronologique précis.
Note : Evitez de lire la fin pour ne pas gâcher tout l’intérêt de l’histoire ^^.
Commentaire : Cette petite histoire n’est pas vraiment d’époque, mais elle m’a traversé l’esprit l’autre soir juste avant d’aller me coucher, et elle ne m’a pas quittée jusqu’à ce que je me décide à l’écrire ^^. Donc ça y est, après des mois de blocage, j’ai enfin eu envie de reprendre l’écriture. Mais je vais recommencer tout doucement, histoire de voir si je n’ai pas trop perdu la main … Et surtout, plus qu’une fanfiction, ce texte est avant tout un exercice de style, j’avais envie de décrire des personnages et des lieux plutôt que des actions.
Disclaimer : Tous les personnages ne sont pas à moi mais à JLA and Co.
Voilà, bonne lecture et n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette petite histoire, c’est important pour moi !

 

My Only Love

 

Laly recula de quelques pas pour juger du résultat final.
Le miroir lui renvoya alors le reflet d’une jeune femme rayonnante de beauté et de joie.
En effet, cette soirée était d’une importance capitale pour elle : c’était leur première Saint Valentin ensemble, et elle avait tenu à sortir le grand jeu pour faire de cette fête un moment inoubliable.
Elle avait ainsi passé des heures à se préparer dans la salle de bain, pour ensuite essayer la moitié de sa garde-robe pour trouver une tenue appropriée.
Et la jeune femme qui se reflétait dans le miroir face à elle convenait parfaitement à son attente.
Elle avait donc ramené ses cheveux blonds en arrière en une queue de cheval basse, maintenue par une barrette sertie de petits brillants, et qui dévoilait à ses oreilles une paire de boucles en diamant scintillant jusque dans son cou en une cascade étincelante. Un collier assorti descendait de manière suggestive jusqu’au creux de sa poitrine, profitant du décolleté profond de sa longue robe noire à fines bretelles. Le tout était mis en valeur par des escarpins à talons aiguilles qui allongeaient sa silhouette et lui donnaient surtout une démarche des plus féminines.
Laly fit justement quelques pas pour s’assurer de ce dernier détail primordial puis tourna sur elle-même pour observer l’effet que donnait sa robe sur chaque partie de son corps.
Rassurée, elle revint face au miroir, écarta une petite mèche de cheveux qui la gênait et vérifia soigneusement son maquillage, savant mélange de simplicité et de sophistication. Sur un fond de teint qui lui donnait un hâle plus que naturel, elle avait saupoudré un blush qui rehaussait délicieusement ses pommettes. Elle avait ensuite appliqué sur ses cils un mascara qui semblait les allonger jusqu’à l’infini, impression accentuée par le trait d’eye-liner noir qui en soulignait la base. Un fard à paupière pailleté captait tous les rayons de lumière et illuminait merveilleusement ses yeux noisette. Enfin, sur ses lèvres brillait un gloss rouge éclatant qui invitait irrésistiblement aux baisers.
Laly apporta la touche finale à sa préparation en laissant glisser délicatement une goutte de son parfum préféré le long de son cou.
Elle jeta un ultime coup d’œil d’ensemble et estima que le résultat était plus que satisfaisant. Sans fausse modestie, elle se trouvait parfaitement sublime. Nul ne pouvait ainsi résister à son charme envoûtant.
Elle échangea avec son reflet un dernier sourire de connivence ponctué d’un clin d’œil complice, puis elle se tourna vers l’horloge. 18h56. Elle était pile à l’heure.
Rapidement, elle sortit de sa chambre et se dirigea vers le salon. La nuit était tombée depuis peu et l’obscurité avait envahi la pièce.
Laly se saisit donc d’une boîte d’allumettes et entreprit d’éclairer une à une la multitude de bougies dont elle avait paré tous les meubles.
Et petit à petit, un décor magnifique s’illumina sous ses yeux.
La jeune femme avait tendu à chaque fenêtre de légers rideaux d’organza rouge qui miroitaient sous l’effet des petites flammes vacillantes et donnaient au lieu une dimension féerique.
Au centre de la pièce se trouvait une table ronde, élégamment dressée pour deux personnes. Un chandelier doré à l’or fin était placé sur l’un de ses côtés, qui une fois allumé, inonda la vaisselle de fête d’une lueur éclatante. Verres en cristal, assiettes de fine porcelaine et couverts en argent parurent s’embraser soudainement sous l’effet des milles feux de l’éclairage lumineux.
Face au candélabre, une splendide rose rouge et odorante se dressait majestueusement dans un soliflore, semblant veiller jalousement sur des dizaines de pétales de roses de la même couleur et des petits cœurs en papier de soie bordeaux, savamment disséminés sur toute la nappe blanche.
Pour parfaire le tout, une petite desserte soutenait un seau à champagne rempli de glace et d’une petite bouteille qui ne semblait plus attendre que de fins connaisseurs.
Laly jeta un coup d’oeil circulaire à la pièce et admira le résultat obtenu. L’ambiance était ainsi tout simplement magique.
Ravie, elle décida qu’il était enfin l’heure d’accueillir son invité pour un repas mémorable.

*****

Une coupe de champagne à la main, Laly couvait littéralement du regard celui qui était assis en face d’elle, profitant de chaque seconde passée en sa compagnie.
Légèrement grisée, elle ferma un instant les yeux pour savourer ce présent éternel et trouver les mots qui pourraient exprimer l’intense émotion qu’elle ressentait à ce moment précis.
« Tu sais, commença t-elle en soulevant lentement les paupières, quand Sébastien m’a quittée, je ne pensais plus jamais ressentir des sentiments aussi forts que ceux que j’avais pour lui. Pourtant, l’amour que j’éprouve maintenant pour toi est au dessus de tout ce que je pouvais imaginer. Je t’aime et je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive, et rien ne pourra jamais nous séparer. Tu fais partie de moi, toi et moi ne faisons qu’un. Et tu es et tu resteras à jamais mon Ange, mon Bébé, mon Amour. L’homme de ma vie.
Et c’est pour ça que je voulais absolument organiser cette petite soirée en tête à tête. C’est la première Saint Valentin que nous passons ensemble, et je voulais que ce soit aussi la plus belle et la plus réussie. Un moment inoubliable pour toi et moi. Et j’espère sincèrement y être parvenue …
Joyeuse Saint Valentin Diego ! »

 

FIN